OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Assainissement collectif

C’est en Février 2010 que le conseil municipal de Ger a délibéré favorablement pour étudier la faisabilité d’un réseau d’assainissement collectif dans le bourg du village.

Différentes raisons nous avaient amené à faire ce choix, notamment le respect de l’environnement  pour préserver l’avenir.

 L’état des assainissements non collectifs dans le bourg : la majorité des ANC (assainissements non collectifs) du Bourg représentaient une nuisance pour l’environnement.

Assainissement collectif

Assainissement collectif

La densité importante de la population dans le bourg qui était compatible avec la mise en place d’un assainissement collectif.

La mauvaise perméabilité des sols, particulièrement dans le centre, qui compliquait la mise en place d’assainissement non collectif avec les moyens autorisés par le législateur, à savoir les drains d’épandage en sortie de fosse.

La politique d’économie d’espace de l’Etat : les lois « Solidarité et Renouvellement Urbains » du 13 décembre 2000 et « Urbanisme et Habitat » du 2 juillet 2003 ont placé la maîtrise du développement de l’urbanisation au cœur de la démarche de planification en privilégiant le redéploiement des villes, bourgs et villages sur eux-mêmes, plutôt que de favoriser leur étalement au détriment des espaces agricoles et naturels.

De ce fait, il est imposé à la commune de GER de privilégier l’urbanisation dans le bourg. Ce qui implique des terrains à bâtir d’une superficie modérée et qui ne peuvent être possible en ANC, surtout compte tenu des contraintes liées à la nature du sol. L’automne 2015 va marquer l’achèvement des travaux d’assainissement prévus sur 3 tranches.

Débuté en mai 2013, il aura représenté le chantier le plus long sur notre commune et engagé aussi la somme la plus importante soit 3,46 millions d’euros HT, financé par le syndicat avec l’aide de subventions provenant du département et de l’agence de l’eau.

Ces travaux dont le maître d’ouvrage est le Syndicat mixte d’eau et d’assainissement de la vallée de l’Ousse mettent en évidence la nécessité de travailler en commun, soit par le biais des syndicats ou par les intercommunalités.

Parallèlement, le SMEAVO a profité des travaux pour effectuer le renouvellement du réseau d’eau potable et l’optimisation du diamètre des canalisations pour un montant de 610 000 euros HT.

La municipalité remercie particulièrement tous les habitants pour avoir fait preuve de compréhension et de patiente en acceptant des désagréments quotidiens.

Nous tenons aussi à remercier le SMEAVO et particulièrement son président M Lassègues pour avoir réalisé de tels investissements sur notre commune et permettre ainsi de mieux respecter les règles environnementales en vigueur  et  contribuer à son développement.

Le personnel des entreprises Bayol et CEGTP, retenu sur ce chantier, sont aussi à féliciter pour leur professionnalisme et leur souci de perturber le moins possible la vie des gérois en limitant par exemple, la fermeture des routes.

Très prochainement les habitants concernés par la tranche conditionnelle 1 pourront se raccorder.

Les chemins concernés par les travaux en cours de la tranche conditionnelle 2 feront l’objet d’une réparation provisoire avant la réparation définitive courant l’été 2016.

Ainsi s’achève ce grand chantier qui aura démontré notre capacité à réaliser tous ensemble d’importants travaux et nous souhaitons dans un avenir proche que d’autres quartiers bénéficient d’un tel équipement.

Bernard Poublan